Matelot

Le matelot seconde le capitaine du bateau et contribue à la bonne marche de celui-ci. Il est amené à effectuer des tâches d’entretien, de nettoyage et participe aux manœuvres spécifiques comme l’amarrage, le guidage et la gestion des passagers et/ou de la marchandise du bateau.
bt_bb_section_bottom_section_coverage_image
https://fluvial-com.fr/wp-content/uploads/2020/08/floating_image_03.png
J’ai toujours voulu un métier d’action, ne pas être enfermée dans un bureau, être sur l’eau c’est mon bonheur, on a un vrai sentiment de liberté
Camille JaunetMatelot
https://fluvial-com.fr/wp-content/uploads/2022/06/02_176765020_1231124593952128_8395944642976939047_n.jpg
220406Metiers_10
04
01
220406Metiers_02
02

Le métier en pratique

Le matelot seconde le capitaine du bateau et contribue à la bonne marche de celui-ci. Il est amené à effectuer des tâches d’entretien, de nettoyage et participe aux manœuvres spécifiques comme l’amarrage, le guidage et la gestion des passagers et/ou de la marchandise du bateau.

Participation aux manoeuvres
Activités sur le pont (chargement, déchargement, accueil...)
Entretien du bateau et des équipements
Petites réparations
Activités en salle des machines (moteurs, maintenance...)
Service et sécurité des passagers

Les qualités pour
devenir matelot

Le matelot seconde le capitaine du bateau et contribue à la bonne marche de celui-ci. Il est amené à effectuer des tâches d’entretien, de nettoyage et participe aux manœuvres spécifiques comme l’amarrage, le guidage et la gestion des passagers et/ou de la marchandise du bateau.

Etre organisé et réactif96%
Faire preuve de polyvalence82%
Pouvoir vivire en collectivité70%
https://fluvial-com.fr/wp-content/uploads/2022/07/03.jpg

Bon à savoir !

Les tâches du matelot varient selon le type d’activité, la taille du bateau et de l’équipe sur lequel il est embarqué.
Le matelot doit savoir s'adapter aux exigences du travail sur l'eau (éloignement du domicile pour une période plus ou moins longue, vie en collectivité, discipline...).
Le matelot doit satisfaire à des conditions d'aptitudes physiques pour pouvoir remplir les fonctions pour lesquelles il a été embauché, assurer sa propre sécurité, celle des autres membres d'équipage, celle du bateau et de l'environnement.
Texte

Comment devenir
matelot ?

Pour devenir matelot, le suivi d’une formation professionnelle et un temps de navigation sont obligatoires afin d’acquérir les savoirs indispensables.

Les formations se composent de matières générales (français, mathématiques, langue vivante…) et de matières professionnelles (navigation, mécanique, matelotage…).

À l’issue de sa formation, le matelot pourra embarquer à bord d’un bateau de marchandises ou de passagers.

Accéder aux formations

Niveau 3ème

CAP Transport fluvial

Bac professionnel Transport fluvial

[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]
https://fluvial-com.fr/wp-content/uploads/2022/07/Belmond.jpg

Et l'avenir dans tout ça ?

Le métier de matelot offre de nombreuses perspectives d’évolution. Les matelots expérimentés peuvent se voir confier des responsabilités plus importantes.

Après un certain temps de navigation, le matelot peut évoluer comme timonier ou capitaine de bateau.

Le métier de timonier
Le métier de capitaine